Non à la beauté toxique

Non à la beauté toxique… lorsque j’ai crée mon blog en 2011, j’étais complètement orientée vers les produits de marques confidentielles et de niches et la beauté green… mais c’était il y à 7 ans déjà et je dois avouer que j’avais un peu abandonné depuis quelques années.

Seulement, de récents problèmes de santé m’ont fait réaliser qu’il ne tient qu’à nous de faire attention à ce que nous consommons (que ce soit pour l’alimentaire ou la beauté d’ailleurs)…

Pour la faire courte, je vis à Paris, donc, comme beaucoup de citadin(e)s, je suis exposée à la pollution permanente de la ville, qui plus est, je suis fumeuse (oui, je sais c’est mal, et je ne perds pas espoir de réussir à arrêter un jour).

Du coup, j’ai réalisé il y à quelques mois que j’en avais assez de m’étaler jour après jour des produits blindés de perturbateurs endocriniens, produits reconnus comme cancérigènes et autres joyeusetés.

En effet, la beauté doit être un plaisir avant tout, mais si c’est pour s’étaler du BHT et autres substances reconnues comme cancérigènes… eh bien merci, mais non merci !

Dans cet article, je vais donc vous parler des produits que j’adorais depuis de nombreuses années, et dont je vais désormais me séparer, et vous présenter ceux, qu’à l’inverse je garde.

Je vais aussi essayer de vous présenter des marques plus green et clean, accessibles à toutes les bourses pour certaines… et pour d’autres beaucoup moins, afin que chacun puisse trouver chaussure à son pied (ou plutôt crème à son visage/corps… #sorryblaguepourrie).

JE JETTE

Pourquoi je jette ?

Je pense que les notes de ces deux produits parlent d’elles mêmes… en effet ces derniers contiennent entre autres du BHT…

Qu’est-ce que le BHT ?

L’hydroxyanisol butylé (BHA) et le butylhydroxytoluène (BHT) sont deux additifs alimentaires qui protègent les aliments gras contre l’oxydation. On les retrouve aussi dans les cosmétiques, pour la même raison. Ils sont classés parmi les cancérigènes en Californie et interdits dans certains pays. On s’inquiète de leur toxicité et de leur activité œstrogénique.

Les études démontrent que ces préservatifs influent sur le système nerveux et augmentent le risque d’allergies et de certains cancers. L’effet sur le système hormonal n’est pas encore très bien défini, même si on constate que le BHA et le BHT imitent les œstrogènes.

Source ici…de même que la liste des produits contenant ces “préservatifs” ou quand ces derniers te veulent du mal #lepréservatifcestpastoujoursbon (ok, je sors)

Je remplace par quoi ?

Une huile BIO tout simplement, vous pouvez en trouver à foison chez Aroma Zone (comme notamment l’huile de karité, de coco etc…) ou alors une huile d’une marque BIO, Melvita et cnie par exemple.

Si vous tenez absolument à avoir une huile “de luxe”, sachez que l’huile à la figue de barbarie de Christophe Robin n’est pas trop mal notée (ce qui n’est d’ailleurs pas du tout le cas de tous ces produits d’ailleurs…) avec un 11,4/20.

JE SHOPPE GREEN

JE JETTE

Pourquoi je jette ?

Encore une fois, les notes de ces deux produits parlent d’elles mêmes… en effet ce cher sérum contient pas moins de 3 ingrédients controversés/ à risques que sont l’ethylhexyl methoxycinnamate (perturbateur endocrinien), BHT (encore lui) et Phenoxyethanol

Quand à la crème Clinique, elle se contente quand à elle de Phenoxyethanol, Dimethicone (silicone) et autre Trisiloxane (encore du silicone)… c’est bien simple pour caricaturer, cette crème se compose d’eau, et de silicone.

Qu’est-ce que le Phenoxyethanol ?

Le Phenoxyethanol est un conservateur très réglementé car il est soupçonné d’être allergisant, urticant, nocif pour le sang et le foie des bébés, et à l’origine de problèmes de fertilité chez l’homme et de toxicité pour le foetus chez la femme.

Il est d’ailleurs bien évidemment banni depuis longtemps de tous les cosmétiques BIO et il ne peut pas dépasser 1% du total des ingrédients du produit, car encadré par une réglementation européenne… toutefois, par précaution, mieux vaut bannir ce dernier de votre salle de bain.

Je remplace par quoi ?

Une crème d’une marque naturelle / Bio après vérification de la composition sur une appli du type INCI Beauty (toutes les notes de cet article proviennent de cette appli mobile).

Je ne vais pas pouvoir vous conseiller, car une crème se choisit en fonction de son type de peau, mais pour ma part, en ce qui concerne ma peau mixte, sensible, sujette aux petites imperfections, voici ce qui se trouve sur ma shopping list green.

JE SHOPPE GREEN

JE JETTE

Pourquoi je jette ?

En ce qui concerne le nettoyant Dermaclear, je l’avais découvert depuis peu chez Sephora et avait adoré ses résultats, puis, déception car Sephora en arrête la commercialisation… grand bien leur a pris, car ce dernier contient du phenoxyethanol (le vilain conservateur dont je vous parlais plus haut) et du chlorphenesin (conservateur anti-microbien, libérateur de formaldéhyde… #youpi de mieux en mieux, j’ai l’impression de lire la liste des ingrédients de mon nettoyant ménager, que finalement je pourrais presque appliquer sur ma peau, car il ne doit pas contenir beaucoup plus de cochonneries que ces deux amis… #hahaha; et encore car pour le ménage, je suis déjà passée au Bio).

Ah la fameuse crème Cicapair que l’on a vu partout… et oui, même moi j’ai craqué alors que je savais qu’elle ne devait pas être très clean.

Et bien en effet, dans les mauvais élèves de ses rangs, on trouve donc du Phenoxyethanol (again and again) et du Cyclopentasiloxane (silicone perturbateur endocrinien)

Je remplace par quoi ?

Pour le Dermaclear, un bon nettoyant type gel/crème ou huile, Caudalie, Tata Harper ou autre Melvita et marques bio (sinon, j’en étais la première surprise, mais les compos des nouveaux produits Oh My cream sont plutôt très clean, donc pourquoi pas leur huile ou leur baume démaquillant…)

Et pour le Cicapair, là je vous avoue que je sèche complètement, j’aurais tendance à dire par la poudre Jane Iredale dont je vous parlais il y a peu, mais j’ai cru comprendre qu’elle n’était pas si naturelle que ça dans sa compo… sinon, je crois savoir que ma mère raffole des produits Dr Hauschka et notamment de leurs produits make-up.

JE SHOPPE GREEN

JE JETTE

Pourquoi je jette ?

Je dois dire que la marque Leonor Greyl est LA déception de ces découvertes, lorsque j’ai vu la note du sérum qui est l’un de mes produits chouchou (genre celui que je pourrais emporter sur une île déserte), je me suis dit que 11/20 n’était pas une si mauvaise note… mais c’était sans compter sur la découverte de l’ingrédient controversé, qui est le Hydroxyisohexyl 3… blabla bref un nom à rallonge à coucher dehors.

En ce qui concerne le mauvais élève qu’est le Shampoing crème moelle de bambou, ce petit contient entre autres du Methylisothiazolinone (allergène, libérateur de formaldéhyde #leretourdunettoyantménager) qui est juste un produit interdit dans les produits non rincés depuis le 12 février 2017 (là mon gars, t’a intérêt à bien rincer ton shampoing, sinon t’auras bientôt plus de cheveux à laver ^^).

Qu’est-ce que le Hydroxyisohexyl 3 – Cyclohexene carboxaldehyde (ou Lyral) ?

Ce produit est donc un agent masquant ou parfumant, très utilisé par les marques pour son odeur florale (muguet) et son très faible coût de fabrication.

Oui, mais ce cher ingrédient est un allergène très puissant, c’est pourquoi, à partir du 23 août 2019, plus aucun nouveau produit cosmétique ne pourra en contenir, et à partir du 3 août 2021, son interdiction totale sera prononcée #youpi

Je remplace par quoi ?

Par des marques clean comme Rahua ou John Masters Organics ou encore des produits Bio, tout simplement…

JE SHOPPE GREEN

JE GARDE

Alors très étrangement, je ne sais pas pourquoi, mais cette rubrique va être beaucoup plus courte que les précédentes, tout simplement parce que je ne garde pas grand chose de mes produits…

En effet, je m’intéressais beaucoup moins ces derniers mois à la beauté green et donc les produits naturels qu’il me reste, sont assez peu nombreux…

Pourquoi je garde ?

Avec une note de 15,5/20 mon masque chouchou de tous les temps reste bien évidemment dans ma salle de bain (genre le deuxième produit que je pourrais emporter sur une île déserte) donc c’est un OUI !

En ce qui concerne la poudre Jane Iredale, je viens de regarder un peu plus en détail, et à part le dimethicone présent (mais pour le maquillage je vais faire en deux temps, et être moins exigeante que pour les soins) la composition n’est pas si terrible.

Pour conclure, on fait quoi ?

Alors bien évidemment, cet article n’est en aucun cas là pour vous alarmer et vous inviter à jeter toute votre salle de bain par la fenêtre (dit la fille qui va quand même faire un énorme tri à la rentrée…), toutefois, il vous permet une petite prise de conscience de certaines choses et notamment les ingrédients plutôt néfastes que l’on attendait pas dans les produits de certaines marques dites “naturelles”, je pense notamment à Leonor Greyl #déceptionultime

Pour ma part, comme je le disais, je vais faire un immense tri dans ma salle de bain, et revenir à less is more pour ma routine (comme je vous le présentais dans cet article wishlist d’hier), avec moins de produits, mais des produits green et des compositions naturelles (pour de vrai cette fois)…

Je vais cependant commencer dans un premier temps par les soins, car je dois avouer que pour le makeup, je suis encore trop déçue des produits bio pour y passer tout de suite…

Maintenant, quelles marques pour quels budgets ?

Alors, dans la catégorie des marques assez abordables, on trouve notamment Caudalie, REN, Antipodes ou Paï Skincare, et dans la catégorie bobo au portefeuille Tata Harper…

Ce qu’il faut retenir…

Il est très important de ne pas faire de généralités, en effet, certains produits d’une même marque peuvent être excellents comme pas terrible du tout (pour ne pas dire à plutôt utiliser pour récurer… #bref), il convient donc de télécharger une appli du genre d’INCI Beauty (toutes les notes de cet article en proviennent) et de regarder au cas par cas…

Sauf pour Tata Harper qui a juste TOUT bon, quel que soit le produit (mais il vaut mieux avoir un bon PEL ou des potes prêts à braquer une banque pour se permettre une routine complète…).

Dans la catégorie des marques qui m’ont déçue, on trouve notamment Dermalogica, pas toujours ultra clean, et biensûr Leonor Greyl ou Christophe Robin.

Et vous les filles, faites vous attention aux compositions de vos produits ou pas du tout ?

5 Comments
  1. Merci Charlotte pour cet article assez complet.
    Je fais attention aux compos, mais ce n’est pas toujours évident de s’y retrouver avec les noms à coucher dehors #jen’aipas72ansmaisj’utilisecetteexpression
    Quand je me suis lancée dans quelques recherches sur le sujet, ce qui m’a le plus choqué était la compo du dentifrice ! J’ai complètement débarqué en apprenant que ce que je refusais de mettre dans mes cheveux, je le mettais dans ma bouche voire l’avalais ! J’ai direct changé de dentifrice !!

  2. Bonjour Charlotte,

    C’est une très bonne idée d’article que tu as eu là. Je suis un peu étonnée/choquée/déçue de voir les notes des produits Léonor Greyl. La marque est tellement connue et reconnue pour la qualité de ses produits et de ses compositions. Moi qui était une grande adepte du sérum de soie sublimateur !

    Je m’attarde également à la composition des produits, et je suis ravie de découvrir de nouveaux composants chimiques que je ne connaissais pas et qui sont à bannir.

    Bref, merci pour cet article très utile, j’ai hâte de découvrir plus en détails les nouveaux produits qui viendront remplacer ta routine beauté :)

    Bises,
    Joy

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram

 
Copyright ©2018, UNE PARISIENNE ET SON CHIEN. Tous droits réservés.