Ça fait quoi d’avoir deux chiens ?

Ça fait plutôt pas mal de temps que je n’ai pas écrit sur le blog, mais la plume de maag.blog m’a clairement beaucoup fait rire et m’a donné envie de reprendre le clavier, si vous ne connaissez pas, allez lire son article sur son chien, crise de rire assurée.

En effet, je reçois très souvent la question sur Instagram de ce que ça fait d’avoir deux chiens… j’ai envie de vous dire, c’est plutôt très cool (en même temps, beaucoup de choses marchent par deux dans la vie haha).

Pour vous remettre dans le contexte, Leopold, chihuahua de 2kgs est un mâle et Ninon, beau morceau de bouledogue français de 10kgs est une femelle. Oui, pas de chance hahah, on part déjà avec un certain déséquilibre !

Comme dirait l’un de mes anciens boss (en parlant du petit Leo), cette race ne devrait pas exister en mâle… je pense qu’il y voyait là un côté castrateur qui le mettait plutôt mal à l’aise. Il faut dire que par définition, le chihuahua n’est pas l’exemple même de la virilité (et je ne parle même pas de leur voix de crécelle qui met le plus mal à l’aise le propriétaire de ces adorables petites bêtes, qui à ce moment là aimerait se cacher dans un trou de souris, ou la faire taire justement sa souris…).

Bref, exception faite du boulot double, des doses de croquettes, plus que doublées, des frais vétos, ou encore des frais de garde et des taxes supplémentaires à l’hôtel, ça ne change pas grand chose (remarquez c’est déjà pas mal, et cette liste est loin d’être exhaustive).

Mais quoi qu’il en soit, je dois dire que cette paire à la base plutôt assez déséquilibrée, marche du tonnerre, Leo adore Ninon et Ninon adore (mettre de grosses cartouches à) Léo. J’ai d’ailleurs bien essayé de leur mettre deux paniers, mais ils préfèrent se blottir l’un contre l’autre dans le même…

Et pourtant, ce n’est pas chose aisée, Ninon faisant 5 fois le poids de son petit copain, ils ont tout un rituel pour se coucher, Leo doit sortir du panier pour qu’elle puisse s’y installer. Cela donne donc un aboiement de Ninon en direction de Leo, qui a ce moment là, bouge de son panier en aboyant à son tour (un truc qui en language chien doit dire tu fais chier, j’en mettrais ma main à couper) puis la grosse baleine se couche dans le panier avec la délicatesse gracile d’une grosse truie. Bref, morale de l’histoire, le poids ce n’est qu’un chiffre hahaha, puisque ces deux là s’aiment malgré 8 kgs d’écart…

Et vous, un seul ou deux chiens ?

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram

 
Copyright ©2019, UNE PARISIENNE ET SON CHIEN. Tous droits réservés.